En 2017, trois projets artistiques de la Grande Région questionnant les notions d’exil et de discrimination ont été sélectionnés et coproduits par le réseau Bérénice. Cette année, ces trois spectacles partent en itinérance sur les routes de la Grande Région, sous forme de mini-festival : la Caravane Bérénice.

Les spectacles

Nous y retrouvons la compagnie de théâtre Pardès rimonim avec Après les ruines : sous les vibrations d’un violoncelle, ils explorent le sentiment à la fois intime et universel de l’exil d’après des témoignages recueillis en collège, foyer et centres d’accueil. Dans Je Hurle, la compagnie de marionnettes La SoupeCie présente leur enquête sur les auteures de landays, ces femmes afghanes qui s’émancipent par la poésie, au péril de leur vie. Enfin, dans Patua Nou, la compagnie pluridisciplinaire Le Corridor adapte une coutume du Bengale, celle des patachitra : un long rouleau de récits de vie illustré, chanté, qui relate l’histoire réelle de personnes exilées, habitants en Grande Région.
>>> Cliquez ici pour réserver ou acheter vos billets de spectacles 

Le colloque Bérénice

Durant ces deux jours se tiendra un colloque transfrontalier organisé avec Passages sur le thème des projet culturels créés avec des personnes en exil.
A l’Arsenal et place de la République à Metz, jeudi 26 et vendredi 27 septembre 2019
>>> Cliquez ici pour vous inscrire au colloque transfrontalier Bérénice

La Flashmobile

Durant ces deux jours, le collectif Bout d’Essais vous accueille dans son mini-labo photo.
Choisissez vos accessoires, installez-vous confortablement et CLIC !